C’est à la fin du XI ème sièclenen 1098, que l’évêque du Puy Adhémar de Monteil a écrit en latin, le Salve Regina.

À la fin du XVII ème siècle, en 1676, le jésuite Francesco de Geronimo s’occupait des plus démunis des quartiers mal famés de Naples. C’est alors qu’il décidé d’écrire une version du Salve Regina qui puisse être comprise par tous en Italien.

Le 25 avril 1730, à Corscia dans le Niolu, dans la chapelle San Marcu est chanté pour la première fois le Dio vi Salvi regina par un berger du village: Salvatore Costa

C’est en janvier 1735, lors de la cunsulta de Corti, que Pasquale Paoli décide que l’hymne officiel de la Corse sera le Dio vi Salvi Regina. Dans ce chant, la vierge est évoquée pour protéger les bergers.

Pasquale Paoli a hésité avec un autre chant: Te Deum. le Te Deum est un hymne chrétien qui date de la fin du IV ème siècle. ll était chanté à l’occasion de victoires et dans toutes les circonstances où l’on voulait remercier Dieu. C’est un symbole de victoire et de paix.

En 1482, le roi de France Louis XI expédia un certain nombre de lettres après avoir établi la paix avec la maison de Hasbourg. il s’agissait de son dernier cadeau afin de rétablir un royaume florissant., avant son décès: l’exécution du Te Deum.

En Corse il a été chanté lors de la victoire des Corses à la bataille de Borgo.

Pasquale Paoli a longtemps hésité entre le Te Deum et le Dio vi Salvi Regina comme hymne Corse. Il demanda que soit chanté les deux chants lors de ses funérailles.

On ne chante principalement que la version courte ( 3 couplets, le 1 – 3 et 7 )

PAROLES

Dio vi salvi Regina
È Madre Universale
Per cui favor si sale
Al Paradisu 

Dio vi salvi Regina
È Madre Universale
Per cui favor si sale
Al Paradisu 

À voi suspira è geme
Il nostru afflittu core
In un mar di dulore
È d’amarezza

Maria mar di dulcezza
I vostri occhi pietosi
Materni ed amurosi
À noi volgete

Noi miseri accuglite
Nel vostru santu Velu
Il vostru Figliu in Celu
À noi mostrate

Gradite ed ascoltate
O Vergine Maria
Dolce, clemente è pia
Gli affetti nostri

Voi dai nemici nostri
À noi date vittoria 
È poi l’Eterna gloria
In Paradisu 

TRADUCTION

Que Dieu vous garde Reine
Mère Universelle
Par qui on s’élève
Jusqu’au Paradis

Vous êtes la joie et le rire
De tous les attristés
De tous les tourmentés
L’unique espérance
 


Vers vous soupire et gémit
Notre cœur affligé
Dans une mer de douleur
Et d’amertume 

Marie mer de douceur
Vos yeux pieux
Maternels et aimants,
Tournez-les vers nous.

Nous, malheureux, accueillez-nous,
En votre saint Voile
Votre fils au Ciel
Montrez-le nous.

Acceptez et écoutez 
Ô Vierge Marie,
Douce, clémente et pieuse,
Nos marques d’affection.

Sur nos ennemis
Donnez-nous la victoire 
Et puis l’Éternelle gloire
Au Paradis