FBI : trois lettres qui signifient Federal Bureau of Investigation, la police fédérale américaine. Cette véritable institution fête son centenaire. Son fondateur est d’origine Corse, un arrière-petit-neveu de Napoléon, Charles J. Bonaparte 1851-1921 : avocat reconnu, fondateur d’un journal, son parcours suscite l’intérêt du futur président des Etats-Unis, Theodore Roosevelt qui, en 1906, fait de Charles Bonaparte son ministre de la Justice. Deux ans plus tard, celui-ci fonde une petite unité, le Bureau of Investigation rebaptisé FBI en 1935, qui rassemble une trentaine de limiers – ils sont 35 000 aujourd’hui.

Grands voyageurs devant l’éternel, les Corses se sont installés dans le monde entier, à l’origine parfois de descendance célèbre ou de réalisations immatérielles ou non. Mais ce que l’on retiendra c’est que c’est bien un insulaire qui le 29 juillet 1908 créait le Bureau of investigations (BOI), premier nom de l’actuel FBI. Et pas n’importe lequel puisque Charles-Joseph Bonaparte, n’est autre que le petit-neveu de Napoléon Ier.

Né à Baltimore (Maryland), il est le fils de Susan May Williams (1812-1881), fille d’un riche homme d’affaires de Baltimore, et de Jérôme Napoleon Bonaparte (1805-1870). Ce dernier est le fils de Jérôme Bonaparte, le plus jeune frère de l’empereur Napoléon Ier, et de sa première épouse, Elizabeth Patterson, avec laquelle il s’était marié lors d’un passage à New York en 1803.

Il suit des études à l’université Harvard, dont il sort diplômé en droit et travaille ensuite comme juriste à Baltimore, devenant également un homme politique local, puis national, reconnu.

En 1905, le président Theodore Roosevelt le nomme dans son cabinet comme secrétaire à la Marine. Puis, de 1906 à la fin du mandat du président Roosevelt, il est procureur général des États-Unis (équivalent de ministre de la Justice). Il est actif dans les poursuites contre les trusts et est un des principaux responsables de la fin du monopole du tabac. Le 26 juillet 1908, il crée le Bureau of Investigation (BOI), ancêtre de l’actuel FBI, en embauchant les dix premiers agents de son histoire.

Charles Joseph Bonaparte meurt à Bella Vista (à l’origine désigné sous le nom de Mount Vista Estates) dans le comté de Baltimore, dans le Maryland, victime de la chorée. Il est enterré dans le cimetière de Loudon Park à Baltimore.

Son frère, Jérôme Napoléon Bonaparte II, son aîné de 21 ans, sert dans l’US Army, puis dans l’armée française à l’arrivée de Napoléon III au pouvoir.

L’autre grand homme du FBI s’appelle John Edgar Hoover. Nommé à sa tête en 1924 à l’âge de 29 ans, cet homme redouté pour les dossiers qu’il constitue sur toutes les personnalités en vue, restera aux manettes jusqu’en 1972, avec à son actif la lutte contre le crime organisé, les politiciens corrompus – ou non – et les groupes armés comme le Ku Klux Klan ou les Black …

Enquête sur un empire policier américain.

  • Nombre d’employés : 35 037
  • Nombre d’agents spéciaux : 14 075
  • Nombre d’analystes du renseignement : 3 273
  • Nombre de sites, y compris les ambassades : 64
  • Budget annuel : environ 8 milliards
  • Nom officiel : Federal Bureau of Investigation, FBI