La région Corse (comprennant les départements Haute-Corse et Basse-Corse) est une région ne comprennant que 2 espèces endémiques de serpent et 1 espèce importée

La couleuvre verte et jaune et la couleuvre à coller sont endémiques tandis que la couleuvre vipérine a été importée.

Bernard DUPONT from FRANCE, CC BY-SA 2.0 https://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.0, via Wikimedia Commons

La couleuvre verte et jaune se nourrit de lézards et chasse à vue : jeunes insectes, sauterelles. Elle va également dans l’eau à l’eau et mange des batraciens, rats et souris. Cette couleuvre est la plus répandue. En Corse, elle est souvent de couleur sombre. Elle ne présente aucun danger pour l’homme. Cette belle couleuvre se caractérise par un corps long et fin, peint de couleurs vives. En moyenne, elle mesure entre 1,20 et 1,50 m mais peut atteindre 1,80 m. Elle est à l’aise sur terre comme sur l’eau et peut grimper dans les arbres. Elle peut s’approcher des habitations où la nourriture est abondante (souris). Quand elle est dérangée, elle s’enfuit en fouettant les herbes de sa queue (d’où son nom de « cinglant » ou « fouet »). Elle peut être très agressive et mordre mais sa morsure est totalement inoffensive.

Danny S., CC0, via Wikimedia Commons

La couleuvre à collier est liée au milieu aquatique et se nourrit de batraciens. Paradoxalement, elle se caractérise par une absence de collier, des motifs noirs originaux surtout au niveau de la tête et une petite taille. Elle est totalement inoffensive.Elle est semi-aquatique. Bonne nageuse, elle plonge pour chasser. Elle peut vivre de 0 à 2000 mètres d’altitude. Elle hiberne de novembre à avril. Pour se défendre, elle donne des coups de tête et envoie un liquide nauséabond ou fait la morte.

Bernard DUPONT from FRANCE, CC BY-SA 2.0 https://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.0, via Wikimedia Commons

Couleuvre vipérine : Il ne s’agit pas d’une couleuvre endémique mais bien importée. Elle a été trouvé à Bonifacio en 2017 et relachée car totalement inoffensive. Sa taille peut atteindre 1m pour les plus grosses femelles. Elle est gris-vert avec des taches sombres, ou rayures en zigzag. Son ventre est blanc-jaunâtre avec des taches sombres. Elle passe toute sa période d’activité (avril à octobre) dans les cours d’eau et ne revient sur terre que pour se réchauffer. Elle est souvent confondue avec la vipère, à cause de sa taille, de sa couleur et de sa réaction en cas d’agression (elle s’enroule en spire, aplatit sa tête et siffle). Elle est cependant totalement inoffensive. Il s’agit d’un serpent aquatique qui vit généralement à proximité d’étangs.

Pourquoi il n’y aurait pas de vipères? il se dit que les sécrétions des vipères sur certaines roches Corse, rendraient celle-ci empoisonnées et tuerait directement l’animal.

Mais il semblerait que ceci soit faux. Il n’y a pas de serpents venimeux à notre connaissance, mais si quelqu’un en importe et le relâche dans la nature, alors l’ île pourrait se peupler de serpents venimeux, ainsi l’histoire de la couleuvre vipérine en est le parfait exemple.