L’île de Cavallo, en corse Cavaddu, est une île de l’archipel des Lavezzi en Corse-du-Sud. D’une superficie de 120 ha, c’est la plus grande île de l’archipel et la seule à être habitée.

L’île de Cavallo fait partie de l’archipel des Lavezzi, dans les bouches de Bonifacio (le détroit entre la Corse et la Sardaigne). Elle se situe à 2,3 km de la côte, à l’est du cap Sperone et du port de Piantarella, sur le territoire de la commune de Bonifacio. C’est la zone d’habitation la plus méridionale de France métropolitaine.

Tout commence un matin de 1966. Jean Castel, le roi de la nuit parisienne, embarque sur le bateau d’un ami pêcheur pour visiter les îles Lavezzi, un archipel de 23 îlots perdus entre la Corse et la Sardaigne. Séduit par ces quelques cailloux paradisiaques jetés sur le bleu étal de la Méditerrannée, il décide aussitôt d’acheter Cavallo, la plus grande des îles, pour deux ou trois millions de francs, et offre le reste à la mairie de Bonifacio. En échange de quoi, il obtient l’autorisation de construire sur les 112 hectares, encore vierges, de son nouveau royaume.

Il aménage des bergeries en pierre avec des toits en tuiles de cèdre. Il n’y a pas d’électricité. L’eau est apportée par bateau avec un peu à manger et beaucoup à boire.” Castel convainc ses amis de le rejoindre et de se faire construire une maison dans son nouveau jardin d’Eden. Il en projette une cinquantaine. Ainsi qu’un hôtel, l’Hôtel des Pêcheurs, qui est aujourd’hui encore le seul de l’île. Mais ruiné quelques années plus tard, il revendra l’ île à des prêtes noms de la Mafia Italienne. les nationalistes Corse s’en mêlent et les Italien paieront un impôt révolutionnaires.

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/2/26/Ile_de_Cavallo%2C_bay_view.jpg

La fortune ou la notoriété de certains propriétaires de villas sur l’île, et le fait que les bateaux de promenade « grand public » se contentent de passer au large, les guides insistant bien sur le caractère « privilégié » de ses habitants, ont valu à Cavallo son surnom d’« île des milliardaires ». Elle est interdite aux Corse, on y dénombre 78 maisons, 222 propriétaires dont 99% sont étrangers, 320 parcelles de terre, les villas se louent 25 000€ la semaine.

Cependant, la construction de nouvelles habitations est bloquée depuis plusieurs années par les autorités à la suite de problèmes d’assainissement, et on peut trouver un peu partout sur l’île des chantiers à l’abandon

Personnalités ayant résidé à Cavallo

L’île de Cavallo et l’îlot de San Baïnso ont échappé à la rétrocession de l’archipel à la commune de Bonifacio en 1981. Cette partie de l’archipel est donc exclue de la réserve naturelle des îles Lavezzi et de la réserve naturelle des Bouches de Bonifacio.

Les voitures n’étant pas autorisées sur l’île, on n’y trouve que des petits véhicules électriques (similaires à des voitures de golf) ou des bicyclettes. On trouve sur la marina quelques magasins, des restaurants et un hôtel (l’Hôtel & Spa des Pêcheurs).

La plus grande partie de l’île est constituée de propriétés privées, mais il reste possible de circuler dans la marina. Quant aux plages, leur statut est plus flou : certains estiment qu’elles font partie du domaine public maritime, d’autres les considèrent comme privées. En pratique, il n’est pas rare pour les « simples touristes » d’être pris à partie par les gardiens des propriétés privées.

L’île est sur le territoire français mais la langue principalement utilisée est l’italien, y compris pour les stations de radio et le réseau téléphonique.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA 3.0. Source : Article Île de Cavallo de Wikipédia en français (auteurs)