Cette espèce se rencontre dans le bassin méditerranéen, au Moyen-Orient, en Asie centrale et jusqu’en Chine.

En France elle se rencontre surtout dans le Sud du pays et en Corse, mais remonte aussi le long du littoral atlantique de la Nouvelle Aquitaine jusqu’en Bretagne.

La Corse est réputée pour n’apporter aucun danger par sa faune notamment dans la famille des reptiles, sachant que l’île ne connaît que de nombreuses sortes de couleuvres, mais aucune vipère. La seule particularité qu’il faut toutefois connaître, l’été, pendant nos déplacements dans le maquis, à la chasse, à la pêche, sous une pinède ou en simple promenade familiale, c’est la présence de certaines araignées qui peuvent, par leur venin, apporter des désagréments sérieux en cas de morsure. Attention donc à la Malmignatte ( Veuve noire )

Seule la femelle, qui mesure un quinzaine de millimètres, est dangereuse. Elle est facile à identifier grâce aux points rouges qu’elle porte sur le corps.

No machine-readable author provided. Kork~commonswiki assumed (based on copyright claims)., Public domain, via Wikimedia Commons

La Veuve noire Corse ou la Malmignatte est l’une des araignées les plus dangereuses de France.

Elle vit sous les rochers, les racines d’arbres, dans les plantes ou encore contre des murs. Elle peut aussi s’introduire dans les habitations mais cela reste moins fréquent.

Elle n’attaque pas de façon volontaire, mais seulement si sa toile est touchée. Sa morsure est rare mais peut s’avérer dangereuse, mais très rarement mortelle, pour l’Homme. 

De couleur noire, et s’identifie par les treize points qui ornent le dos de son abdomen et qui lui valent son nom scientifique. Ces points sont habituellement rouges, mais peuvent aussi être jaunes ou orange.

Elle est venimeuse, comme toutes les espèces LatrodectusL. tredecimguttatus possède une morsure douloureuse, qui est capable d’attaquer le système nerveux, étant probablement à l’origine du « tarentisme »

Les cas mortels sont très rares, liés à des complications cardiaques, à des défaillances respiratoires ou à une surinfection. Une hospitalisation est nécessaire pour surveillance et traitement. En l’absence de ce sérum, Les médecins injectent un sérum ou, l’absence de ce sérum,relaxant musculaire.


Un traitement par antibiotiques réduit le risque de surinfection et diminue l’inflammation des ganglions lymphatiques. Mais même avec ce traitement très efficace s’il est administré dans les 24 heures, la victime d’une morsure de malmignatte reste très fatiguée plusieurs semaines.

 Contenu soumis à la licence CC-BY-SA 3.0. Source : Article Latrodectus tredecimguttatus de Wikipédia en français (auteurs)